Vétérinaires : 7 conseils pour bien préparer votre téléconsultation

Vétérinaires : 7 conseils pour bien préparer votre téléconsultation

Dans le contexte actuel, où le temps manque souvent au personnel vétérinaire pour assurer toutes les tâches qui lui incombent au quotidien, où les propriétaires ont de plus en plus de difficultés à trouver un créneau horaire satisfaisant pour faire suivre leur animal et où les déplacements/contacts devraient être limités pour des raisons sanitaires, la télémédecine est désormais un moyen rapide, pratique et interactif de réaliser des consultations vétérinaires de qualité.  

De plus, elle permet de fournir un service qui n’était parfois que peu ou pas valorisé jusqu’ici par les professionnels de la santé animale. 

Toutefois, comme vous le savez, on ne peut y recourir pour n'importe quel motif. L’Ordre des Vétérinaires a défini un cadre légal permettant de pratiquer la télémédecine dans les meilleures conditions : https://www.veterinaire.fr/fiches-pratiques/fiches-pratiques-veterinaire/telemedecine-veterinaire-qui-dans-quelles-conditions-comment.html  

Contrairement à une consultation en présentiel au sein de votre structure, le bon déroulement d’une téléconsultation repose sur des réflexes techniques simples mais qu’il ne faut pas oublier. 

Voici 7 conseils à mettre en place pour une téléconsultation réussie : 

1) Équipez-vous d’un appareil compatible et adapté à la téléconsultation 

Tout d’abord, une téléconsultation nécessite d'avoir un appareil compatible et adapté à ce type d'entrevue : lequel choisir ? 

Il n'est pas obligatoire de réaliser la téléconsultation avec un ordinateur. Avec Ducktor, si vous le souhaitez ou si votre pratique quotidienne l’exige, votre smartphone ou votre tablette peuvent également servir de support aux échanges avec votre client. En revanche il est bien entendu obligatoire de posséder une connexion Internet de qualité, qu'il s'agisse de celle de votre domicile professionnel d’exercice ou de celle fournie par les opérateurs mobiles sur votre smartphone/tablette. 

Si vous utilisez votre ordinateur au sein de la clinique, celui-ci doit être équipé d'une webcam et d'un micro en bon état de fonctionnement. Les ordinateurs portables ont généralement une webcam et un micro intégrés mais les ordinateurs de bureau n’en disposent pas nécessairement.  

Avant votre RDV, ayez recours à quelques vérifications sur votre matériel. Ceci permettra d’éviter l’apparition d’un problème technique délicat à résoudre lors de la consultation. Voici les points importants à vérifier. 

2) Vérifiez l’état de charge de la batterie 

Si vous utilisez un ordinateur portable, une tablette ou un smartphone pour réaliser la consultation, vérifiez que la batterie soit bien chargée avant de démarrer l’entretien avec votre client. Si vous avez différentes options sous la main, choisissez préférentiellement l’outil le plus à même de vous permettre une autonomie durable et une meilleure liberté de mouvements. Dans le même temps, pensez à brancher vos autres gadgets pour que leurs batteries se rechargent. 

Si vous utilisez votre ordinateur de bureau, alors cette question ne se pose pas et vous pourrez réaliser la consultation sans rencontrer de problème de ce point de vue. 

3) Vérifiez les mises à jour 

Si vous êtes sur un ordinateur, qu'il s'agisse de Windows, MacOS ou Linux, vérifiez que vos mises à jour système sont effectuées. Il faut à tout prix éviter qu'un redémarrage ne vienne perturber votre consultation.  

Afin d’éviter toute interruption ou pollution sonore, coupez les notifications ou enclenchez le mode "Ne pas déranger". 

4) Assurez-vous d’avoir une connexion suffisante 

Si vous réalisez votre consultation dans votre structure, hormis en cas de problème de réseau indépendant de votre volonté, il ne devrait pas y avoir de problème. Les établissements vétérinaires sont en effet habituellement équipés avec du matériel largement capable de supporter les besoins en bande passante d’un appel visio. 

En revanche, si vous êtes en déplacement et réalisez la téléconsultation entre deux visites hors de votre structure, assurez-vous de vous trouver dans une zone où le réseau est de bonne qualité pour pouvoir proposer un service convenable à votre client. 

5) Testez régulièrement la vidéo et le son 

Occasionnellement, prenez le temps de vous assurer que votre webcam et votre micro sont bien opérationnels.  

On n'y pense pas toujours, mais un simple nettoyage de l'optique de votre webcam ou caméra de smartphone/tablette peut déjà grandement améliorer la situation. 

Au niveau audio, testez et ajustez régulièrement votre son. Au cabinet, utiliser un casque-micro permettra d'optimiser la qualité de l’échange avec votre client et donnera une image plus professionnelle que l’utilisation d’un kit mains-libres. Cela vous isolera également des bruits inhérents à la poursuite des activités de la structure autour de vous. 

6) Prévenez le personnel de la structure 

Il est impératif pour le bon déroulement de la téléconsultation que vous ne soyiez pas interrompu, tant sur le plan de la qualité de votre approche médicale que sur celui de l’image que vous donnez à votre interlocuteur. Afin de ne pas laisser l’impression à votre client qu’il n’a pas été parfaitement écouté, pensez à prévenir le personnel de la structure que vous ne devez pas être dérangé pendant le laps de temps que durera la visio. 

Pour cela, vous pouvez mettre en place une signalétique sur la porte de votre consultation de manière à ce qu’il n’y ait pas d’équivoque possible. Vous pouvez également, si votre structure le permet, dédier une pièce à ce type de consultations à laquelle seuls les vétérinaires réalisant des téléconsultations auront accès. 

7) Préparez le dossier médical de l’animal 

Enfin, comme pour toute consultation en clinique, prévoyez de bien préparer le dossier de l’animal avant le démarrage de la téléconsultation. Connaître le motif de l’appel, le signalement du patient et ses antécédents médicaux vous permettra de maximiser les échanges avec votre client et donnera à nouveau une image très professionnelle de votre structure. 

Points-clé : 

  • Avoir rechargé son appareil et vérifié l’état de la connexion si vous êtes en déplacement 

  • Avoir un matériel audio performant pour améliorer la qualité de l’échange et votre image professionnelle 

  • Avoir prévenu vos assistant(e)s et confrères ou consœurs que vous réalisez une téléconsultation afin de ne pas être dérangé 

  • Avoir étudié toutes les informations importantes avant de débuter la consultation (motif, signalement, antécédents médicaux…)